Portail-scpi

Comment acquérir ses parts en SCPI ?

Un investisseur ou un épargnant qui désire acquérir des parts en SCPI peut faire un large choix entre quatre différents types de modes d’acquisition. Au comptant, à crédit, via une assurance-vie ou par démembrement de propriété, lequel choisir ? Avant de choisir l’une de ces quatre, il est d’abord essentiel de savoir les différencier.

Une acquisition au comptant

De nos jours, de plus en plus d’investisseurs européens surtout les Français optent pour une acquisition au comptant en SCPI. Cette option s’adresse surtout à tout investisseur qui dispose d’un capital et d’une tranche marginale d’imposition classée sous catégorie « bas ». Les sociétés immobilières prépondérantes et les épargnants qui veulent faire fructifier leurs capitaux provenant d’une cession immobilière préfèrent également adopter une acquisition au comptant.

 

Une acquisition à crédit

Une acquisition à crédit quant à elle est surtout sollicitée par les investisseurs qui ne souhaitent obtenir des revenus que sur le long terme. En effet, ces derniers se concentrent plutôt sur la façon de se constituer leurs patrimoines immobiliers et négligent les notions d’épargne. Souvent, une part du prêt est remboursée avec la distribution des revenus fonciers. Selon Portail-scpi.com, l’acquisition à crédit propose deux options aux choix : le crédit amortissable et le crédit in fine.

 

Une acquisition via un contrat d’assurance-vie

Les contribuables qui n’ont pas besoin de percevoir des revenus dans l’immédiat sont souvent les investisseurs les plus intéressés par une acquisition en SCPI via une assurance-vie. Cette option transforme les parts immobiliers en SCPI intégré dans le contrat en des unités de compte classiques. Si l’investisseur réalise des retraits, il pourra profiter des modalités de fiscalité applicables à un contrat d’assurance-vie. Cette dernière est bien plus bénéfique d’une attribution aux revenus fonciers classiques. Aussi, la compagnie d’assurance se porte garante de la liquidité.

 

Une acquisition en démembrement de propriété

Si le capital que vous souhaitez investir en SCPI provient d’une succession, il vous est conseillé d’opter pour une acquisition en démembrement de propriété. Il est aussi à souligner que deux investisseurs qui souhaitent acquérir chacun à leur tour une part d’un bien immobilier peuvent envisager un démembrement temporaire. L’un possèdera l’usufruit tandis que l’autre aura la nue-propriété. Pour le cas d’une pleine propriété, le bien sera partagé pour un délai de 5 à 10 années de suite. L’usufruit et les revenus perçus seront utilisés pour servir de référence en vue d’un partage équitable entre les deux investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *