Un réseau de transport adapté à tous les profils d’usagers

Les lieux de vie, de travail, de loisirs, d’études des usagers de la métropole varient en fonction des heures et jours de la semaine. Dans la perspective du Grand Paris, le redéploiement des transports en commun est une évidence. Pour répondre à la demande de mobilité, pour améliorer la fluidité des transports, pour rendre les bassins d’emplois et les équipements (santé, enseignement supérieur, espaces verts, grands équipements commerciaux, culturels et sportifs) plus accessibles. L’élargissement géographique s’accompagne aussi d’une redistribution de la centralité actuelle sur des pôles nouveaux et multiples. Car si Paris intra-muros est et restera un pôle hautement attractif, d’autres sites seront certainement mis sur le même plan. La Défense par exemple ou Créteil, mais aussi des territoires de la grande couronne (Versailles, Mantes-la-Jolie, Melun, Corbeil-Essonnes, etc.).

Le profil des usagers sera différent, leur nombre en fonction de certaines heures aussi. Tant de paramètres différenciés à prendre en compte pour proposer des transports efficaces, adaptés et de qualité.

Renforcer l’attractivité d’un pôle grâce à des transports adaptés

Le maillage des lignes du Grand Paris Express permettra également d’identifier des sites pertinents de développement stratégique. Dans la recherche notamment, l’innovation ou encore l’industrialisation. Sept territoires (ou « clusters ») ont  été identifiés :

  • “Innovation & Recherche” à Saclay,
  • “Aéronautique” au Bourget,
  • “Ville Durable” à Descartes – Marne-la-Vallée,
  • “ Santé” à Villejuif-Evry,
  • “ Finance” à La Défense,
  • “ Création” à Saint-Denis-Pleyel,
  • “ Echanges internationaux & Événementiel” à Roissy.

Le Grand Paris n’oublie pas la Culture

Selon Jean-Marc Nicolle, Environ 270 lieux culturels de la Métropole du Grand Paris se situeront à moins de dix minutes à pied d’une future gare du RGPE : 32 % en Seine-Saint-Denis, 29 % dans les Hauts-de-Seine, 26 % dans le Val-de-Marne, 13 % à Paris. Cela concerne notamment 51 bibliothèques-médiathèques, 12 musées, une vingtaine de lieux d’expositions et de galeries, 40 lieux de spectacles vivants, 22 cinémas, 54 conservatoires, écoles de musiques, de danse, de cirque ou d’art dramatique; 17 écoles de dessin ou d’enseignement des Beaux-Arts et 50 espaces d’animation.

Faire du Grand Paris un leader mondial dans le Sport

Le sport contribue au rayonnement de la ville dans le pays  et de la France dans le monde.  Mais il est  également un facteur primordial de cohésion sociale, tout comme l’est la culture.

Le projet du Grand Paris s’emploiera à mettre à disposition des infrastructures et des offres nouvelles. Pour les associations, les écoles, les clubs de haut niveau, et professionnel), et d’organiser les infrastructures pour accueillir également les grands évènements sportifs internationaux. Plusieurs actions ont déjà été envisagées dans un plan de développement des infrastructures sportives.

Un réseau au service de la Santé

Le Grand Paris Express permettra de rendre hôpitaux et établissements de santé plus accessibles rapidement. Et ce, grâce à la création de nouvelles gares, dont certaines situées à proximité́ directe des établissements, comme :

  • Gustave Roussy, premier centre européen de lutte contre le cancer,
  • L’hôpital du Kremlin-Bicêtre
  • L’hôpital Avicenne desservi à l’avenir par la gare de Drancy-Bobigny,
  • L’hôpital Delafontaine de Saint-Denis, accessible depuis la future gare de La Courneuve « Six Routes ».

Et demain ?

Les jalons sont posés. Paris va être revisité, réorganisé, reconstruit.  Ce n’est pas une mince affaire. Tant d’enjeux. Économiques, politiques, financiers. La métropole au XXIème siècle devient une ville de services, dans laquelle les citoyennes et les citoyens souhaitent plus d’horizontalité décisionnelle, plus d’esprit coopératif, plus de démocratie. Ils veulent avoir leur mot à dire. Ils veulent être acteurs. C’est de leur ville dont il est question. Les élections des Municipales sont l’occasion de toutes les expressions. A eux de se faire entendre pour devenir de vrais partenaires, coopérateurs, acteurs dans la construction de cette nouvelle entité, de ce nouveau Paris du XXIème siècle. Aussi, les candidats aux élections municipales qui se profilent devront tenir compte de cette forte attente des Parisiennes et des Parisiens.

Comment harmoniser la cohabitation entre résidants, actifs non résidants, étudiants et touristes notamment? Là est une question majeure dont les programmes des candidats devront rivaliser en bon sens et créativité. Les Paris sont lancés.

Les banques en ligne et leur fonctionnement

Qui n’a pas encore entendu dire qu’il est bien plus facile de gérer ses finances avec une banque en ligne ? C’est en partie vrai, mais pour ceux qui ont du mal avec la nouvelle technologie, même l’étape de la souscription peut devenir très vite problématique. Voici alors l’ABC de l’ouverture et la gestion des comptes auprès des établissements digitaux.

Comment ouvrir un compte dans une banque en ligne?

Voici un processus étape par étape pour ouvrir un compte dans une banque en ligne: Lire la suite

Halte aux préjugés sur le compte bancaire offshore !

Un compte bancaire offshore ? Un compte pour les riches, une cachette pour blanchir l’argent des criminels, une évasion fiscale … Halte aux préjugés ! Démontrons qu’il s’agit d’un compte en banque légal comme une autre.

Un compte bancaire pour les riches ?

 Il est vrai que la plupart des grosses fortunes de ce monde possède au moins un compte offshore. Ce dernier s’utilise notamment pour protéger les actifs financiers de ces personnes. Cependant, ce compte est aussi accessible pour ceux qui ont un budget moyen voire modeste. En effet, il faut compter quelques centaines d’euros pour ouvrir le compte bancaire offshore.

Même les personnes en situation de surendettement peuvent se permettre d’avoir ce type de compte. Des crédits sont d’ailleurs proposés à ces derniers, et ce même s’ils sont fichés. Bien entendu, si vous avez créé une société en Angleterre, cela pourrait devenir beaucoup plus facile d’ouvrir un tel compte bancaire.

Un instrument de blanchiment ?

 La légalité des comptes offshore est souvent remise en question à cause des diverses scandales relatés dans les médias. Et pourtant, avoir un compte bancaire à l’étranger est tout à fait légal. Il est toutefois mal perçu à cause de la nature de certaines opérations effectuées dans les paradis fiscaux. Il y a par exemple le blanchiment de fonds, qui seraient déposés ensuite dans un compte bancaire offshore. Cependant, tout dépôt ou retrait peut être prouvé via une facture. Cela ne peut expliquer le caractère « sale » de l’argent dans un compte offshore ! Déclarer que le compte bancaire à l’étranger reçoit des fonds d’un réseau de blanchiment relève uniquement d’une affirmation gratuite.

Une évasion fiscale masquée ?

Les détenteurs d’un compte bancaire offshore fuiraient le fisc pour ne pas payer d’impôt. En réalité, où qu’ils soient, les propriétaires d’un compte sont soumis à un impôt. Dans une juridiction offshore, ils doivent donc verser une taxe. Cette dernière présente l’avantage d’être largement plus faible que dans le pays de résidence des utilisateurs du compte à l’étranger. On ne peut donc pas parler d’évasion proprement dite étant donné qu’il y a toujours des déclarations de revenus. Néanmoins, certaines juridictions exonèrent d’impôts les investisseurs privés. C’est le cas des destinations classées dans la liste des paradis fiscaux.

 

Un nouveau couleur donné au marché de l’automobile français grâce à l’augmentation des ventes

Le marché français des automobiles a engagé sa reprise en février à la suite d’un début d’année un peu morose à cause d’un ralentissement de -1,1 % des ventes. Les acteurs dans le secteur peuvent alors reprendre leur souffle, spécialement les constructeurs français qui arrivent à enregistrer de belles performances.

Une excellente nouvelle pour le secteur

D’après le dernier bilan du CCFA ou Comité des Constructeurs français d’Automobile, 172 438 nouveaux enregistrements de véhicule neuf ont été enregistrés pour le mois dernier, avec un rebond de 2,1 %. La reprise de vente est accueillie positivement au niveau du marché, après les cinq mois de tendance baissière. Par rapport aux immatriculations de l’année 2018, on a enregistré une progression de 0,5 % sur les mois de janvier et février 2019. Ainsi, la tendance est fructueuse pour cette année.

 Les constructeurs français arrivent à bien s’en sortir

Ce redémarrage entraine sûrement de très bons exploits du groupe PSA avec des ventes toujours supérieures à celles que l’on a enregistrées l’année précédente à la même période. On a enregistré effectivement une augmentation de +10,74 %. Ainsi, le groupe détient 35 % environ de part de marché dont 60 576 automobiles nouvellement immatriculées. Les marques qu’exploitent PSA ont toutes vues leur vente rebondir : DS (+25,7 %), Opel (+24,6 %), Citroën (+20,1 %), Peugeot (+2,5 %).

Par contre, pour la marque Renault, l’année a mal débuté, il y avait un ralentissement de -1,4 % de ses ventes. En revanche, Dacia enregistre aussi une croissance de 3,4 %, dont 10 428 voitures neuves mises sur les routes. Chaque marque a ainsi sa spécificité, mais en général, on a remarqué un rebondissement considérable.

Les marques étrangères consternent à s’imposer

Pour les constructeurs étrangers, on a vu les ventes en chute. Volkswagen qui est le premier groupe étranger présentant 11,81 % de la vente dans la part de marché a réussi, à tirer son épingle, in extremis. Ainsi, ce sont Seat (+16,7 %), Skoda (16,6 %), VW (3,1 %) qui ont les suites les plus probantes. Par ailleurs, les performances que Porsche enregistre sont très décevantes, seulement avec -68,2 %.

D’autres fabricants étrangers ont aussi connu un février difficile sur le territoire français avec un recul des ventes notables : BMW (-13,5 %), Fiat Chrysler Automobiles (-15,9 %), Jaguar Land Rover (-25,1 %), Nissan (-32,1 %). Ce sont des chiffres assez contrariants par rapport aux ventes enregistrées les années précédentes.

Des plus abordables financements

Si les ventes de voitures sont en claire progression, c’est par ailleurs grâce à l’exaltation pour les prêts auto qui ont des taux très attractifs, incitant les familles à s’investir dans l’achat d’un véhicule neuf. Ainsi, les ménages modestes peuvent bénéficier d’un crédit auto à un meilleur taux d’intérêt faibles que l’on peut rembourser sur quelques années.

Quelques notions sur la déchéance de prêt

Ce sont les banques et les institutions financières qui mettent en œuvre la déchéance de prêt. Le principe est donc de mener une sanction si un débiteur n’est plus en mesure de rembourser ses dettes à la bonne échéance. Si les mensualités ne sont plus permises à cause de l’indisponibilité financière de l’emprunteur, alors la situation est tombée sous le coup de cette déchéance de prêt. Lire la suite