home maison

Ce qu’il faut savoir pour bien aménager son bien locatif

Lorsqu’il vous prend l’idée d’aménager un bien dans le but d’une location, il est important que vous relativisiez sur comment l’aménager correctement. Notre article se porte donc ce qu’il faut respecter et ce qu’il faut savoir lorsqu’on aménage un bien locatif. Ceci a d’ailleurs été écrit dans le but de vous éviter de vous tromper et de ne pas pouvoir avoir des locataires.

Qu’est-ce qu’un bien locatif ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous voulons d’abord vous informer plus amplement sur ce qu’est un bien meublé locatif. Par définition, un bien meublé locatif est un appartement contenant déjà tout ce qui est nécessaire au consommateur. En effet, tout est présent de la douche, des meubles jusqu’aux vaisselles. Le bien meublé doit être forcément créé afin que vous n’ayez plus à aménager un meublé et vous permettra donc un confort dès votre installation. Bien évidemment avant d’y souscrire, vous aurez une vue du bien en intégralité pour vous permettre de bien vous assurer de votre choix.

Les règles dans les biens aménagés

Pour pouvoir faire louer votre bien meublé à quelqu’un, il doit respecter certaines règles. Ces règles ou nommé contrat de bail sortant du tribunal nous démontre que l’appartement meublé doit au moins contenir, une literie, une chambre d’eau, des toilettes, un salon, une cuisine, des étagères et des armoires afin que le locataire ait la place nécessaire. Les meubles inclus pour décorer ceux-ci sont compris dans le lot comme un canapé ou encore des draps et des oreillers, de la vaisselle. Bien évidemment, s’il y a de la casse ou encore un problème dans l’appartement en questions, les frais en charges tout comme les réparations iras aux charges du propriétaire. Les biens aménagés sont légèrement plus élevées que les biens locatifs, et les revenus doivent être mensuels.

Quels travaux sont les plus rentables ?

Les dépenses pouvant créer un réel bonus sont celles qui ont un effet immédiat sur la qualité et l’aspect de l’habitat comme la décoration par exemple. Certains travaux sont parfois déterminants pour les locataires notamment la pose de fenêtre double vitrage, la rénovation de la salle de bains ou encore la pose de volets roulants. De même, les travaux de remise aux normes s’imposent parfois au bailleur et principalement l’électricité, la plomberie ou le chauffage. Il faut rappeler que la loi de Solidarité et de renouvellement urbain (SRU) précise qu’un logement décent doit comprendre une installation de chauffage adaptée qui fonctionne, d’une alimentation en eau potable chaude et froide, ainsi que d’une cuisine ou d’un coin avec évier. Les travaux de mise aux normes et de sécurité sont les premiers effectués mais il ne faut pas non plus négliger les travaux de confort. Les travaux d’extérieur permettent également de réaliser une importante plus-value, comme l’ajout d’une terrasse en bois ou le placage des murs extérieurs en pierre. Toutefois, les aménagements intérieurs importants relativement coûteux ne sont pas pour autant les plus rentables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *