Un nouveau couleur donné au marché de l’automobile français grâce à l’augmentation des ventes

Un nouveau couleur donné au marché de l’automobile français grâce à l’augmentation des ventes

Le marché français des automobiles a engagé sa reprise en février à la suite d’un début d’année un peu morose à cause d’un ralentissement de -1,1 % des ventes. Les acteurs dans le secteur peuvent alors reprendre leur souffle, spécialement les constructeurs français qui arrivent à enregistrer de belles performances.

Une excellente nouvelle pour le secteur

D’après le dernier bilan du CCFA ou Comité des Constructeurs français d’Automobile, 172 438 nouveaux enregistrements de véhicule neuf ont été enregistrés pour le mois dernier, avec un rebond de 2,1 %. La reprise de vente est accueillie positivement au niveau du marché, après les cinq mois de tendance baissière. Par rapport aux immatriculations de l’année 2018, on a enregistré une progression de 0,5 % sur les mois de janvier et février 2019. Ainsi, la tendance est fructueuse pour cette année.

 Les constructeurs français arrivent à bien s’en sortir

Ce redémarrage entraine sûrement de très bons exploits du groupe PSA avec des ventes toujours supérieures à celles que l’on a enregistrées l’année précédente à la même période. On a enregistré effectivement une augmentation de +10,74 %. Ainsi, le groupe détient 35 % environ de part de marché dont 60 576 automobiles nouvellement immatriculées. Les marques qu’exploitent PSA ont toutes vues leur vente rebondir : DS (+25,7 %), Opel (+24,6 %), Citroën (+20,1 %), Peugeot (+2,5 %).

Par contre, pour la marque Renault, l’année a mal débuté, il y avait un ralentissement de -1,4 % de ses ventes. En revanche, Dacia enregistre aussi une croissance de 3,4 %, dont 10 428 voitures neuves mises sur les routes. Chaque marque a ainsi sa spécificité, mais en général, on a remarqué un rebondissement considérable.

Les marques étrangères consternent à s’imposer

Pour les constructeurs étrangers, on a vu les ventes en chute. Volkswagen qui est le premier groupe étranger présentant 11,81 % de la vente dans la part de marché a réussi, à tirer son épingle, in extremis. Ainsi, ce sont Seat (+16,7 %), Skoda (16,6 %), VW (3,1 %) qui ont les suites les plus probantes. Par ailleurs, les performances que Porsche enregistre sont très décevantes, seulement avec -68,2 %.

D’autres fabricants étrangers ont aussi connu un février difficile sur le territoire français avec un recul des ventes notables : BMW (-13,5 %), Fiat Chrysler Automobiles (-15,9 %), Jaguar Land Rover (-25,1 %), Nissan (-32,1 %). Ce sont des chiffres assez contrariants par rapport aux ventes enregistrées les années précédentes.

Des plus abordables financements

Si les ventes de voitures sont en claire progression, c’est par ailleurs grâce à l’exaltation pour les prêts auto qui ont des taux très attractifs, incitant les familles à s’investir dans l’achat d’un véhicule neuf. Ainsi, les ménages modestes peuvent bénéficier d’un crédit auto à un meilleur taux d’intérêt faibles que l’on peut rembourser sur quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *