maitre d'oeuvre toulouse

Voici 5 choses que vous ne savez pas sur les maitres d’oeuvre à Toulouse

Voici 5 choses que vous ne savez pas sur les maitres d’œuvre à Toulouse

Par définition, le chef de projet est l’acteur clé du chantier, le responsable de l’exécution du projet et le garant des délais, des coûts et de la conformité. Par conséquent, il est très important et son statut n’est souvent pas connu du public. Voici quelques vérités que vous ne saviez pas sur les maitres d’œuvre toulousain.

Le maître d’œuvre, qui est-ce ?

Les maîtres d’œuvre agissent dans le cadre d’élaboration des bâtiments, qu’il s’agisse de maisons, d’appartements, de locaux commerciaux, de bureaux, etc. Ils peuvent travailler pour des particuliers ou des promoteurs, qui deviendront alors les maître d’ouvrage et par conséquent les fournisseurs d’ordres. 

La tâche du chef de projet est de mener à bien les travaux qui lui sont confiés. En effet, de la conception du projet jusqu’à la fin, il doit être en mesure de prendre en charge tous les aspects de la construction. Veuillez noter qu’il peut s’agir d’une personne physique ou d’une personne morale.

Quelles sont ses responsabilités et obligations ?

Le chef de projet a plusieurs obligations :

  • Il joue le rôle d’intermédiaire. Il doit donc être chargé de trouver tous les artisans qui interviendront sur les lieux et de s’assurer qu’ils sont bien organisés.
  • Le chef de projet a également une échéance. Aussi, en ce qui le concerne, il doit s’assurer que chaque artisan respecte son engagement afin que le travail se déroule sans heurts.
  • Lorsqu’il fait des choix techniques, il doit s’assurer que le chantier est parfaitement conforme aux normes en vigueur et est réalisé conformément au cahier des charges.
  • En cas de crainte, le maître d’ouvrage se tournera vers lui car, selon l’article 1792 du code civil, il « assume l’entière responsabilité de ses clients pour les dommages qui nuisent à la robustesse de la structure ou la rendent impropre à l’usage auquel elle est destinée ». 
  • Enfin, il doit respecter scrupuleusement les devis établis. Si l’artisan augmente le prix pendant la construction, le chef de projet n’a pas à répercuter le coût sur son client final.

 

Quelle assurance souscrit le maître d’œuvre ?

En toute logique, le maître d’œuvre ne peut éviter les accidents pouvant survenir sur le chantier, qu’il en soit responsable ou par la faute d’un des artisans sélectionnés.

Il doit donc être titulaire d’une assurance responsabilité civile afin de faire face à d’éventuels problèmes au travail et pouvoir intervenir en cas de sinistre.

Mais il doit aussi bénéficier d’une garantie décennale comme tout professionnel du bâtiment. Ceci est très important car si le bâtiment présente des problèmes de robustesse ou n’est pas adapté aux utilisateurs, il peut facilement être couvert.

Cette garantie est très capitale car, comme son nom l’indique, elle est valable 10 ans. Cela signifie que si une malfaçon est constatée lors des travaux et que la solidité de la structure est compromise, l’assurance couvrira les réparations nécessaires. Il en est de même pour les dommages qui rendent le logement impropre à l’usage auquel il est destiné dans les 10 ans suivant la construction. Plus d’infos sur les maitres d’œuvre à Toulouse ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.