Améliorez les opérations globales en effectuant l’entretien de la chaudière

Les progrès des outils de nettoyage, des produits chimiques de détartrage et de la surveillance de la température des fumées signifient que les chaudières sont plus faciles à entretenir et peuvent rester efficaces tout au long de leur durée de vie.

Les chaudières industrielles font beaucoup de travail lorsqu’il s’agit de maintenir les processus de production ou même les installations en fonctionnement aussi efficace que possible.

Pourtant, le personnel d’entretien peut oublier à quel point l’entretien chaudière seine et marne et le nettoyage réguliers sont importants pour les performances de la chaudière.

Les équipements de chauffage de processus, y compris les chaudières, ne doivent pas être négligés ; au lieu de cela, un plan d’entretien préventif devrait inclure le réglage, le nettoyage régulier et le détartrage.

Cela est particulièrement vrai pour les équipements qui ont connu un arrêt pendant une période prolongée.

Dans de nombreuses usines et installations, le personnel de maintenance fait face à des charges de travail accrues et, dans certains cas, à des effectifs et des budgets réduits.

Il est donc plus difficile de trouver le temps et les ressources nécessaires pour effectuer une maintenance appropriée. Cependant, il ne faut pas beaucoup de suie ou d’accumulation de tartre sur une chaudière pour affecter les opérations globales – et les résultats d’une entreprise.

Renoncer à l’entretien de routine de la chaudière peut sembler être lem choix le plus facile, mais cette décision pourrait entraîner des pannes coûteuses et désastreuses.

La quantité de carburant brûlé est directement liée au transfert de chaleur du navire. L’accumulation à l’intérieur et à l’extérieur des tubes crée une couche d’isolation et affecte le taux de transfert de chaleur.

À mesure que l’accumulation augmente, plus de carburant est nécessaire pour obtenir les résultats souhaités. De plus, les performances de la chaudière continueront à se détériorer progressivement.

Cela gaspille des milliers de dollars en carburant supplémentaire car la chaudière fonctionne plus longtemps que nécessaire pour produire de la chaleur.

Par exemple, si une chaudière de 200 ch fonctionne 8 000 heures par an avec un niveau moyen de calcaire, la chaudière pourrait perdre 5 % de son efficacité.

Lorsqu’une chaudière doit travailler plus fort pour suivre le rythme, cela peut augmenter les chances de réparation ou même nécessiter le remplacement de la chaudière.

Négliger l’accumulation peut également entraîner la corrosion des tubes de la chaudière. En revanche, l’élimination de l’accumulation a un impact positif sur l’efficacité, les économies d’énergie, les économies de coûts globales et la durée de vie de l’équipement.

Maintenance préventive des chaudières industrielles

Les chaudières ont généralement deux côtés à nettoyer : le côté eau et le côté feu. Dans les deux cas, l’effet isolant du tartre et de la suie signifie qu’il faut brûler plus de carburant pour produire la même quantité de transfert de chaleur.
Cela augmente les coûts et réduit la longévité du système.

Le bord de l’eau est l’endroit où l’eau est chauffée ou transformée en vapeur.

Pendant le processus de chauffage, les minéraux présents dans l’eau s’accumulent sur les surfaces en contact avec l’eau, réduisant le transfert de chaleur tout comme la suie le fait au coin du feu.

Le tartre d’eau minérale est éliminé par des méthodes de nettoyage mécaniques ou chimiques. Le nettoyage mécanique élimine le tartre à l’aide d’outils tels que des grattoirs, des brosses ou des sableuses.

Le détartrage chimique utilise des acides ou d’autres détartrants liquides pour dissoudre les minéraux par une réaction chimique entre le tartre et le liquide.

Lors de la combustion d’un combustible comme le mazout ou le charbon (voir plus), la suie et les produits de combustion s’accumulent sur les composants internes du foyer.

Cela crée une couche isolante de cendres, empêchant la chaleur d’atteindre l’eau.

La gravité de la corrosion et de l’encrassement des tubes de fumée est liée au combustible brûlé. Le gaz naturel, le propane et les carburants à base de pétrole comme l’essence ou le carburant diesel produisent un encrassement léger qui peut être éliminé à l’aide de brosses, sans avoir besoin de grattoirs lourds.

Les chaudières brûlant des combustibles pétroliers lourds comme le mazout ou le bois, les déchets médicaux ou municipaux souffrent souvent d’un encrassement épais.

Dans de tels cas, l’accumulation doit généralement être éliminée à l’aide d’un système de nettoyage avec des brosses solides et des outils de grattage.

La suie et la corrosion provenant de la combustion peuvent encrasser le foyer des chaudières, ce qui fait que la température de la paroi du tube devient si chaude que le tube lui-même s’affaiblit et peut se rompre.

Les salissures au coin du feu peuvent être éliminées mécaniquement à l’aide de tiges et de brosses, d’air comprimé, de microbillage ou de brosses rotatives motorisées.

La méthode utilisée pour le nettoyage, mécanique ou chimique, diffère selon l’épaisseur et le type de dépôts à éliminer. Toutes les échelles ne sont pas identiques.

Chaque installation doit examiner le type de tartre présent dans sa chaudière pour déterminer l’approche la plus efficace.

Inclure le nettoyage dans le plan de maintenance

Pour que les chaudières fonctionnent efficacement et évitent les pannes fréquentes, un calendrier régulier d’entretien et de nettoyage – ainsi qu’une surveillance pendant le fonctionnement – est important.

Cependant, lorsque le chauffage du processus est nécessaire toute l’année, la planification de la maintenance et du nettoyage est essentielle pour minimiser les effets d’un système hors ligne.

La surveillance de la température de la cheminée est une méthode proactive pour identifier la présence d’un encrassement important de la chaudière.

Lorsque l’intérieur de la chaudière est recouvert de tartre et de suie, la chaleur de la combustion ne peut pas être transférée à travers la paroi du tube et dans l’eau.

La chaleur de combustion inutilisée est expulsée du conduit de fumée et dispersée dans l’atmosphère.

En surveillant la température des gaz de combustion, le personnel de maintenance peut surveiller les augmentations d’encrassement qui indiqueraient qu’il est temps de nettoyer la chaudière.

Une température de combustion constante est la preuve d’une chaudière propre. Le coût du détartrage annuel et du nettoyage des tubes est faible par rapport au prix d’une réparation majeure de la chaudière ou d’un arrêt imprévu du processus.

L’élimination de l’accumulation de tubes de chaudière aura un impact positif sur l’efficacité de l’équipement de chauffage de processus.

Équipement de nettoyage de chaudière

Des systèmes de nettoyage des tubes de chaudière aux systèmes de détartrage, diverses solutions peuvent réduire le temps et les efforts nécessaires pour nettoyer efficacement les tubes.

Par exemple, les systèmes de nettoyage de chaudières à tubes de fumée nécessitent peu d’effort physique de la part du personnel de maintenance, et leur conception aide à empêcher les débris de s’échapper dans la chaufferie.

Les chaudières à tubes de fumée peuvent être nettoyées à l’aide de brosses rotatives ou de grattoirs qui détachent la suie, et un aspirateur peut ramasser la poussière.

Les outils qui combinent ces fonctions aident à éviter les environnements où la poussière de suie peut brûler ou être inhalée.

De même, le côté eau des tubes peut accumuler des sédiments, des contaminants biologiques ou du tartre. Pour les dépôts plus légers, ces tubes peuvent être nettoyés à l’aide de nettoyeurs rotatifs à brosses souples.

Si du tartre minéral s’est formé, cela peut nécessiter des outils de grattage plus lourds ou l’utilisation de produits chimiques de détartrage.

Spécifique au tartre minéral, dans le passé, des grattoirs à main étaient utilisés pour détacher ces dépôts. Les progrès de l’ingénierie chimique ont produit des produits chimiques de détartrage qui dissolvent le tartre au contact, éliminant ainsi le besoin de grattage.

De plus, les systèmes de nettoyage à recirculation peuvent pomper en continu des produits chimiques de détartrage à travers la chaudière ou l’échangeur de chaleur, dissolvant les solides lorsque le produit chimique passe sur le tartre.

Lors de nombreuses opérations de nettoyage de chaudières, le rôle du personnel de maintenance se limite à surveiller le pH de la solution de détartrage lors de son retour dans le système de nettoyage.

Lorsque le détartrage est terminé, le pH de la solution de détartrage sera neutre, indiquant qu’il n’y a plus de réaction chimique entre le tartre et les produits chimiques.

L’élimination des dépôts de tartre signifie que des tubes propres sont en retard pour effectuer le transfert de chaleur.

En conclusion, l’évolution des outils de nettoyage, des produits chimiques de détartrage et de la surveillance de la température des fumées permet aux chaudières d’être plus faciles à entretenir et de rester efficaces tout au long de leur durée de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.