combinaison de travail

Les équipements de protection individuelle recommandés pour le BTP

Les professionnels travaillant sur des chantiers doivent porter différents équipements de protection individuelle (EPI) et la combinaison de travail en fait partie. Les EPI sont certes exigés par la loi mais avant tout, il faut retenir qu’ils servent à se protéger des dangers potentiels. Tour d’horizon de ces équipements obligatoires pour les travailleurs en BTP !

EPI pour le BTP : que dit la loi ?

La législation française exige aux employeurs, quel que soit le secteur d’activité, d’établir et d’utiliser le fameux Document Unique. Il s’agit plus précisément d’un outil indispensable et mis à jour de façon régulière. Il vise à prévenir et à évaluer tous les risques potentiels auxquels les salariés sont exposés durant leurs heures de travail. L’objectif est donc de renforcer la sécurité et la protection du personnel. Dans le secteur, du BTP, le port des équipements de protection individuelle dont la combinaison de travail est exigé par le Code du travail. En clair, ils sont obligatoires pour chaque ouvrier d’un chantier.

Quels sont les EPI à avoir pour le BTP ?

La protection d’un professionnel de chantier doit être intégrale car les risques et les dangers sont nombreux et chaque partie du corps est concerné. Il faut notamment se protéger des chocs, des blessures mais aussi des salissures.

Les EPI pour la protection du corps

Pour protéger le corps, l’ouvrier doit porter une combinaison de travail confectionnée selon les règles et les normes de sécurité en vigueur. En effet, ce type vêtement professionnel n’est pas une simple combinaison que l’on achète dans une boutique de mode. Il doit respecter des conditions strictes pour protéger celui qui le porte de la brûlure, des matières toxiques présentes sur le chantier, des tâches, de l’humidité, etc. En plus d’assurer la protection du travailleur contre les risques d’accident, il doit également préserver son hygiène. Par ailleurs, un gilet haute visibilité peut être exigé selon l’emplacement du chantier. En cas de grosses pluies, la parka peut être indispensable.

Les EPI pour la protection de la tête

La tête est une partie très délicate du corps humain et le moindre choc peut causer de graves problèmes. Et puisque les professionnels du BTP sont souvent amenés à travailler en hauteur et que bon nombre d’objets présents sur le chantier peuvent leur tomber dessus à tout moment, protéger la tête coule tout simplement de source. En cela, les EPI à porter impérativement sont le casque qui doit être en conformité avec les normes en vigueur, les lunettes et le masque. Les bouchons anti-bruit peuvent aussi être nécessaires à certains moments des travaux.

Les EPI pour la protection des mains et les pieds

Puisqu’un employé de chantier doit être protégé de la tête aux pieds et jusqu’au bout des doigts, les gants de travail sont de mise. Ils doivent être confortables, épais et à la bonne taille pour conférer une protection optimale. Pour la sécurité des pieds, les professionnels peuvent opter pour des bottes, des baskets, des sabots, etc. en fonction des risques potentiels mais il faut toujours que ce soit une paire de chaussures spécialement conçue pour les chantiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *