milieu scolaire formation coaching scolaire

Les indispensables pour le coaching en milieu scolaire 

Les indispensables pour le coaching en milieu scolaire 

Pour pouvoir aider les élèves à suivre leur propre parcours d’apprentissage, le coach scolaire doit possèder plusieurs compétences. Que vous soyez un coach professionnel dans le milieu scolaire ou que vous souhaitez maîtriser cette niche pour accomplir votre rôle en tant que coach, voici quelques critères que vous devrez avoir.

L’écoute et l’attention

L’écoute active est cruciale pour un coaching efficace et bénéfique. De nombreuses recherches suggèrent que nous n’entendions que 40% de ce que quiconque nous dit. Cela lui permet de bien écouter la personne qui est en face de lui, contrairement aux communs des mortels. L’écoute ne concerne pas seulement ce que nous entendons, il s’agit également de nos langages corporels. Le langage du corps est plus fort que le mot parlé. Cette capacité d’écoute et d’attention est souvent enseignée dans les établissements spécialisés dans la formation coach scolaire, trouvez les meilleures compétences en coaching personnel boitsfort.

La réflexion

Un coach en milieu scolaire doit avoir les compétences lui permettant de réfléchir. Pouvoir se concentrer sur les points forts des élèves et sur la manière dont ils peuvent utiliser cela à leur avantage est le principal objectif de ce professionnel. Ainsi, les coachés peuvent se perfectionner afin de combler les lacunes de leur propre apprentissage. Dire à quelqu’un ce qu’il faut faire pour s’améliorer n’encourage pas la réflexion sur soi-même, au contraire, cela peut conduire à du ressentiment. Ainsi, un coach professionnel doit savoir adopter la bonne approche pour y arriver.

La débrouillardise

Le coaching n’est pas une option facile, poser des questions ouvertes et attendre une réponse est difficile et souvent, pour ceux qui débutent en coaching, cela peut être insupportable. Cela peut sembler gênant lorsque le coaché ​​se tait, d’essayer de trouver une réponse lorsqu’il s’attendait à ce que l’entraîneur le fasse à sa place.

Beaucoup de choses se cachent derrière ce que le coaché ​​dit ou ne dit pas. Il faut beaucoup d’habileté pour établir la confiance et les relations qui permettront véritablement au coaché ​​de trouver ses propres solutions. Cela est aussi nécessaire pour qu’il soit à l’aise avec la possibilité de réfléchir à ce qui a mal tourné et comment. Le coaché en milieu scolaire lui-même pourra y remédier et se sentir en sécurité en partageant ses pensées les plus profondes à son coach.

L’empathie

Un coach doit faire preuve d’empathie et non de jugement. La raison derrière un comportement ou une action particulière est à la fois connue et inconnue du coaché, quel que soit le problème, appartient au coaché ​​et non au coach. Comprendre cela est essentiel au succès d’un programme de formation coaching scolaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *