Quelles sont les étapes de fonctionnement du portage salarial ?

Le portage salarial est un procédé par lequel l’on peut préserver en toute sécurité son travail ou son salaire. Nous vous invitons à découvrir à travers cet article la manière dont fonctionne le portage salarial.  

Le portage salarial : quelques étapes de fonctionnement

Plusieurs étapes entrent en jeu dans le cadre d’un portage salarial :

La première démarche

Il n’est pas impératif que votre entreprise mette à votre disposition un travail. Par ailleurs, il convient au salarié porté de mettre à profit ses stratégies de recherches afin de dénicher et de conclure des contrats avec des structures clientes. Dans certains cas, la société de portage de ce dernier peut lui apporter une aide. Par ailleurs, cette aide consistera à définir son offre pour la recherche d’un client avec promptitude. En effet, l’obtention d’une mission auprès d’une structure est censée être votre premier objectif.

La deuxième démarche

La deuxième étape consiste à vous assurer que vous êtes dans la capacité de mener à bien votre mission en portage salarial. En effet, cette étape doit vous pousser à prendre en compte :

  • Le point de similitude entre votre mission et le portage salarial

Dans ce cas, votre prestation en portage salarial ne doit aucunement aller au-delà de 36 mois. Cette durée maximale est un critère à respecter si vous êtes désireux de poursuivre votre mission en portage salarial.  

Quand bien même certaines activités sont permises en portage salarial, il en existe d’autres qui sont à caractères spécifiques. Prenons exemple sur les cas de service à la personne (garde d’enfant ou des personnes exerçant dans la médecine) qui illustrent parfaitement nos propos. Dans le contexte où votre mission n’est pas en concordance avec ce secteur d’activité, sachez alors qu’elle doit réunir les conditions nécessaires pour jouir du portage salarial.

  • Les diverses conditions à réunir pour être un salarié porté

Pour la réussite de votre mission en portage salarial, il s’avère nécessaire de procéder au remplissage des conditions cumulatives d’autonomie, de qualification et d’expérience que recommande la convention collective du portage salarial.

Par ailleurs, il faut dire que le problème que vous pourrez rencontrer est la condition de qualification. En effet, il est impératif d’être titulaire d’un diplôme de niveau Bac+2 ou plus. Dans bien d’autres cas, avoir une expérience de 3 ans au moins dans le domaine d’activité que vous désirez passer en portage salarial serait un atout majeur en votre faveur.

  • La perception d’un salaire qui est moindre en réponse aux prestations que vous fournissez afin de travailler en portage salarial est cruciale.

La convention collective du portage salarial prévoit au consultant un salaire équivalent 77% du seuil de la Sécurité sociale (et ceci en conformité avec le quota de son heure de travail, son plafond quotidien ainsi que l’espace de temps qui est consacré à la mission).

Les frais de gestion peuvent tourner autour de 10% ainsi que la rétribution des cotisations sociales patronales doivent être des mobiles de négociation d’un prix journalier d’environ 300 euros hors taxe avec son client.

La troisième étape

Le choix de son entreprise de portage salarial est une étape délicate pour un salarié porté qui ne soumet pas au préalable les offres qui lui sont suggérées sur le marché de portage à une comparaison. Cette étape met en avant le choix de votre société de portage salarial.

Le guide du portage vous apporte une assistance dans cette étape importante tout en mettant à votre disposition les caractéristiques clés sur lesquelles vous devez vous baser dans votre choix.

  • L’optimisation financière

Le simple fait d’assister à une modification de votre chiffre d’affaires en salaire net peut être lié à plusieurs facteurs comme les frais de gestion, les frais refacturés au salarié porté. Dans cette même modification, on peut découdre les frais de gestion et les outils d’optimisation qui sont généralement proposés par l’entreprise. Toutefois, ne basez pas votre choix sur une comparaison des frais de gestion.

  • L’accompagnement ainsi que la formation

Afin de vous guider dans votre activité de salarié porté, votre entreprise se charge de quelques tâches. C’est compte tenu de l’accompagnement des options que propose votre entreprise que vous bénéficierez soit d’un accompagnement  particulier ou des formations proposées. Pour des personnes qui prévoient se lancer dans une activité indépendante, ce critère vous sera assez important.

  • La solidité ainsi que la sécurité liée aux finances

Du moment où vous souscrivez à une société de portage salarial, c’est à cette dernière que revient le droit de gérer votre agent. Avant de vous y mettre, nous vous conseillons d’avoir la certitude que la société vers laquelle vous vous engagez est belle et bien ancienne, qu’elle possède une garantie des salaires et pour terminer qu’elle dispose de modalités de paiement.

  • Le réseau professionnel et communautaire

En choisissant de vous lancer dans une activité indépendante, c’est que vous acceptez de vous isoler pour travailler en freelance. C’est pour faire suite à ce cas que les sociétés de portage salarial offrent à leurs clients la possibilité d’adhérer à leur réseau professionnel plus ou moins grand. Assez d’expériences, des conseils et des débouchés vers de nouvelles missions, ce sont les avantages qui seront à votre disposition lorsque vous vous entourez d’un collectif d’autres consultants comme vous. Aucunement, ce critère ne devrait être banalisé.

  • Une gestion quotidiennement simplifiée

Sachez avant tout que l’exercice d’une activité en portage salarial est un moyen efficace si vous avez pour objectif de vous intéresser davantage à votre métier de cœur. Afin de gérer votre quotidien, des outils plus ou moins pratiques sont mis à votre disposition (un accès sans difficulté à votre compte d’activité, plateforme d’échanges mis à votre disposition sans omettre un accès mobile à votre compte rendu d’activité) par votre entreprise de portage salarial.

La dernière démarche

Étant la dernière démarche que nous vous proposons, sachez que celle-ci est spécifique dans le choix de votre contrat de travail en portage salarial. Il convient par ailleurs de connaître les points de dissemblances entre un contrat de travail classique et un contrat en portage salarial :

  • Le rôle de l’entreprise de portage n’est pas de fournir au salarié porté un travail. C’est du devoir de ce dernier de rechercher lui-même ses missions ;
  • La rémunération d’un salarié porté par son entreprise de portage n’est pas obligatoire lorsque ce dernier est entre deux contrats et n’a pas de missions.

En d’autres termes, le CDD classique et le CDD en portage ont tendance à beaucoup plus se ressembler. Les vraies disparités sont plutôt visibles en CDI classique et CDI en portage. Avant le choix d’un CDI en portage salarial, assurez-vous d’avoir fréquemment des missions pour ne pas être confronté à des périodes sèches (sans rémunération).

Les avantages et les démarches que nous avons mis en lumière à travers cet article sont des paramètres cruciaux qui vous faciliteront la compréhension du portage salarial. Le portage salarial est de plus en plus en vue de nos jours. Il convient donc d’en apprendre un peu plus, et de savoir s’il faut vraiment s’y tourner pour son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.