la règlementation des taxis

Tout savoir sur la règlementation des taxis

Les taxis sont règlementés par la loi en termes de droits et de tarifs afin de mettre de l’ordre dans cette activité. Vous voulez faire partie de ces personnes merveilleuses qui font ce travail et vous devez en savoir plus sur la règlementation des taxis. Vous êtes au bon endroit. Lisez dans cet article un dossier qui vous permettra d’en savoir plus sur ce sujet.

Ce qu’il faut faire pour devenir chauffeur de taxi

Les règles s’appliquent à tous ceux qui veulent accéder à cette profession. Ils doivent donc remplir certaines conditions pour tirer le meilleur parti de cet emploi.

Les démarches administratives à effectuer

Avoir une autorisation de maraude semble être la première étape pour devenir chauffeur de taxi. Il est délivré par le maire en province et par le préfet de police à Paris.

Ce document doit être affiché de manière visible dans le véhicule pour que tout le monde puisse bien le voir.

L’obtention d’une autorisation de stationnement, liée à une zone géographique définie, permet au chauffeur de taxi Bonnelles de prendre des passagers sur les zones autorisées.

Équipement nécessaire

Pour exercer en tant que taxi Bonnelles, le chauffeur doit inclure un équipement spécifique dans son véhicule. Un taximètre indiquant le prix de la course (plus connu sous le nom de taximètre), une imprimante reliée au taximètre permettant l’impression des tarifs, un terminal de paiement par carte de crédit et un feu extérieur indiquant le mot « taxi » sont nécessaires pour avoir un taxi bien équipé et répondant aux normes.

 

Règles de tarification des taxis

Le coût de ce moyen de transport est bien règlementé. Par conséquent, les bénéficiaires d’un service de taxi considèrent que le prix est plus élevé que celui d’un VTC.

Législation sur la tarification

Les tarifs des taxis sont spécifiquement règlementés en France. Ils sont fixés par le ministre de l’économie. Chaque année, le ministre établit des plafonds de prix auxquels tous les taxis sont soumis. Des arrêtés préfectoraux fixent ensuite les différentes composantes du tarif. Cela se fait en fonction des taux d’augmentation adoptés.

La composition du tarif

Le tarif du taxi comprend plusieurs éléments, dont le tarif indiqué par le taximètre au début de la course, qui correspond au tarif de prise en charge. Le tarif minimum couvrant un court trajet ne peut être inférieur à 7 euros, avec un tarif par kilomètre parcouru. Ceci ne s’applique pas si le véhicule est à l’arrêt ou à faible vitesse, un taux par minute s’applique lorsque le véhicule est à l’arrêt ou à faible vitesse, suppléments, chaque département a ses propres suppléments.

Pour un voyage dont le coût est supérieur à 25 euros, une facture doit être émise. Elle est obligatoire et le conducteur est également tenu de la délivrer si le client en fait expressément la demande.

Le prix d’une course en taxi dépend de la distance.

Dès qu’un chauffeur de taxi Bonnelles prend en charge un client, il active immédiatement son taximètre. Le compteur s’allume immédiatement et le tarif s’affiche.

Le tarif minimum pour un trajet, suppléments compris, est de 6,60 euros. En dehors des cas spécifiques, il n’y a pas de forfait. Si un chauffeur propose ses services pour un prix forfaitaire, il est fermement considéré comme un taxi illégal.

La distance parcourue et le temps d’attente ou de ralenti (en cas d’embouteillages) sont les deux paramètres pris en compte par le taximètre pour calculer le prix total de la course.

Un arrêté ministériel fixe les montants maximaux d’indemnisation par kilomètre et le temps d’attente ou de marche au ralenti pour assurer la cohérence. Chaque préfet fixe les tarifs applicables dans son département dans la limite de ces plafonds.

Les trajets de jour, de nuit, aux heures de pointe, les jours fériés et les retours à vide se distinguent par trois ou quatre tarifs (A, B, C et D).

Ce processus facilitera le travail du chauffeur de taxi, qui n’aura qu’à appuyer sur le bouton du compteur correspondant au tarif correct lorsqu’il travaillera.

Règles pour les passagers

Lorsqu’un client prend un taxi, il est soumis aux règles en vigueur. Toutefois, il peut également demander un certain nombre de services.

Le travail d’un chauffeur de taxi Bonnelles est précisément encadré par la loi. Les conditions de prise en charge, le choix de l’itinéraire ou le prix sont clairement déterminés afin de ne pas se perdre.

En outre, les passagers sont libres de monter dans le taxi de leur choix. Qu’il s’agisse d’un monospace ou d’une berline, le client peut choisir ce qui lui convient le mieux.

En outre, la ceinture de sécurité est obligatoire pour les clients, ce qui n’est pas le cas pour les chauffeurs de taxi. Si les chauffeurs de taxi sont en service, ils ne sont pas obligés de porter la ceinture de sécurité. Si les passagers ne le font pas, ils sont coupables d’une infraction de quatrième classe et doivent payer une amende de 135 euros.

Enfin, la législation exige que chaque enfant à bord ait un siège pour enfant. Ils doivent être attachés avec le dispositif le plus approprié à leur morphologie.

 

Refus de travailler

En principe, un chauffeur de taxi n’a pas le droit de refuser de travailler lorsqu’un client appelle.

Toutefois, il existe certaines exceptions. C’est le cas si un client se trouve à moins de 50 mètres d’une station de taxis ou si un taxi libre l’attend. Si le client n’est pas dans son état normal, s’il est en état d’ébriété ou s’il y a un risque de salir ou de détériorer le véhicule, ou encore s’il est accompagné d’un animal (sauf chiens d’aveugle), le chauffeur de taxi Bonnelles peut ne pas accepter de servir son client. Si les bagages sont trop grands ou trop lourds, le chauffeur de taxi peut refuser de les transporter.

De plus, le chauffeur de taxi de Bonnelles n’est pas obligé de transporter une personne lorsqu’il a terminé sa course. S’il est en fin de service ou si le trajet l’éloigne de son garage, le refus de service est valable.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.