chien sensible

Chien sensible : comment adapter son alimentation ?

Vous remarquez que votre chien est souvent sujet aux troubles digestifs ? Vous voyez également qu’il a souvent des réactions cutanées : rougeurs, plaques, etc. ? La première chose à faire est d’adapter son alimentation à son état de santé. Nos conseils !

1- Vérifiez qu’il ne souffre pas d’allergie ou d’intolérance alimentaire

Pour savoir si votre chien est allergique ou pas, regardez ses selles. Si vous remarquez qu’il fait souvent des selles molles, il n’y a pas de doute. Il est sûrement allergique à un aliment. La plupart du temps, il peut s’agir de céréales. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des propriétaires de chiens préfèrent donner à leur animal de la croquette sans céréales. Il peut également s’agir de protéine, de blé ou de produit laitier.

Si l’animal souffre d’allergie alimentaire, il faut adapter son alimentation à son état. Par exemple, si vous avez l’habitude de donner de la viande de bœuf, essayez la viande de poulet. Si vous donnez souvent du blé, remplacez-le par des légumes : le potiron par exemple. Dans tous les cas, le vétérinaire est la seule habilité à vous donner des conseils sur les changements à apporter.

2- Préférez la nourriture réservée aux chiens sensibles

Pour ne pas trop vous casser la tête sur les repas à donner à votre animal, sachez qu’il existe des nourritures spécialement adaptées aux chiens sensibles. En général, ces nourritures ont un apport assez faible en graisse et contiennent des probiotiques. C’est pour renforcer le transit intestinal et raffermir les selles de l’animal. Pour faire le choix de ces aliments, vous devez tenir compte de l’âge de l’animal. Vous devez également vérifier son niveau d’activité. Quand il s’agit d’acheter de la nourriture pour un animal sensible, ne vous ruez pas vers les croquettes pas cher ou bas de gamme. Orientez plutôt votre choix vers la croquette sans céréales ou les croquettes de qualité. Là-dessus, retenez une chose, ce qui n’est pas cher est fait avec des ingrédients pas chers. Des aliments trop abordables ne sont pas forcément bons pour la santé de votre animal de compagnie.

3- Ne donnez pas de friandises à votre chien

Il ne faut pas donner de friandises à un chien sensible. Cela crée des troubles dans le transit intestinal et dans le système digestif de votre animal. D’où les éruptions cutanées, les problèmes de selles (constipation, diarrhée), etc. Il faut également veiller à donner les repas à des heures fixes. Bien évidemment, n’oubliez pas de mettre à la disposition de l’animal un grand bol d’eau. Par ailleurs, sachez que les friandises provoquent également le surpoids des animaux.

4 -Le riz est bien connu pour aider à la digestion

Inclure le riz dans la digestion a l’avantage de raffermir les selles. Donc, n’hésitez pas à en mettre de temps à autre dans la gamelle de votre animal. Si votre chien a la diarrhée, vous pouvez lui en donner matin-midi et soir. Sinon, ce n’est pas la peine de lui en donner tous les jours. Une à deux fois par semaine suffit amplement.

5- Faites un suivi régulier chez le vétérinaire

Avoir un chien sensible signifie également multiplier les visites chez les vétérinaires. C’est également être à jour au niveau de la vaccination. Le vétérinaire pourra vous prescrire les régimes adaptés à son état de santé. Il pourra également vous suggérer des crèmes à appliquer en cas d’irritation au niveau de la peau. Antiparasites, shampoing anti puce, alimentation équilibrée, etc. Le vétérinaire vous dira tout ce qu’il faut avoir pour prendre soin de votre chien sensible.

Enfin bref, le vétérinaire et votre premier allié si vous avez un animal sensible. C’est lui qui pourra vous aider à déterminer quelle est la meilleure alimentation pour votre animal. Il pourra également vous dire les soins quotidiens à faire à votre chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.